BERGAN > Acteurs du Made in France et attractivité de la France
Actualités

Acteurs du Made in France et attractivité de la France


Acteurs du Made in France et attractivité de la France

 

La thématique du Fabriqué en France est chère aux yeux des Français : 74% se disent prêts à payer plus cher un produit dont ils savent qu’il a été fabriqué en France (enquête Ifop 2018). Le fabriqué en France cristallise l’attachement aux entreprises de nos territoires ainsi qu’une certaine maîtrise de notre indépendance et de notre avenir.

Cet attachement a d’ailleurs été renforcé dernièrement par plusieurs événements en faveur du Made in France et des entreprises fabriquant en France, témoignant de l’intérêt croissant du grand public envers les acteurs du Made in France et envers les entreprises françaises plus largement.

Même s’il s’agit de volonté politique, il n’en reste pas moins que « La Grande Exposition du Fabriqué en France » qui s’est déroulée à l’Elysée,  les 18 et 19 janvier 2020 et le sommet « Choose France » réunissant plus de 200 chefs d’entreprises la semaine dernière à Versailles, participent pleinement à la mise en avant de la « Marque France » auprès des citoyens consommateurs, acheteurs professionnels et des investisseurs étrangers.

 

Ce nouvel élan pour le Fabriqué en France, profite aux uns et aux autres avec une belle exposition médiatique, mais plus naturellement, et c’est bien louable, il est un signe de reconnaissance du travail accompli, et donc des savoir-faire des produits France réalisés par les acteurs du Made in France.

Alors pourquoi un tel engouement ?

Pourquoi défendre le Made in France ?

 

Pour rappel,  le Made in France, n’a pas de définition légale bien définie, mais on peut l’expliquer comme suit :

Définition du fabriqué en France

Une marchandise est considérée comme originaire du pays où a lieu sa dernière transformation substantielle au regard du code des douanes de l’Union européenne. Les opérations simples de conditionnement ou l’apposition d’une étiquette sur un emballage par exemple ne suffisent pas à conférer l’origine à un produit.

A travers le « Made in France », c’est surtout la marque France qui est véhiculée et représentée par des entreprises qui veillent à la qualité des produits (et à la capacité de la garantir dans la durée), à la mobilisation de savoir-faire précis de conception/fabrication, et à fournir le meilleur niveau de service et prestations à ses clients.

Une entreprise qui défend le « Made in France », c’est aussi une entreprise qui contribue chaque jour, pour chaque client et pour chaque projet, à valoriser la marque « France » : un savoir-faire français d’excellence, l’art de vivre à la française, l’innovation, et par conséquent à développer la richesse des territoires et l’emploi local en France.

 « Au-delà de valoriser nos savoir-faire, il s’agit de promouvoir un mode de consommation engagé. Consommer français est un acte d’engagement pour l’écologie (circuit court, réduction de notre empreinte carbone) et pour l’économie (faire vivre nos travailleurs et leurs territoires)». Discours d’Emmanuel Macron lors de « La Grande Exposition du Fabriqué en France ».

Le Made in France n’est pas l’apanage des seules grandes entreprises de Luxe ou d’artisans renommés, mais mobilise une grande diversité d’entreprises, des TPE et PME aux grands groupes en passant par les ETI, et celle des secteurs de l’économie française, de l’artisanat à l’innovation industrielle de pointe en passant par l’agroalimentaire.

Reste aux « consomm’acteurs » et acheteurs à partager et à défendre les mêmes valeurs !

Les industriels étrangers misent sur le Made in France

 

« En choisissant un produit fabriqué en France et non fabriqué ailleurs, vous avez le pouvoir de soutenir votre pays, votre économie, vos emplois, et votre combat pour l’écologie » Emmanuel Macron.

Ce type de message ne s’adresse pas uniquement aux potentiels consommateurs et acheteurs, mais aussi aux investisseurs étrangers. Avec des actions comme « Choose France » par exemple, une plus grande visibilité est offerte aux entreprises françaises auprès des investisseurs étrangers.

D’ailleurs, une récente étude montre que  la France est devenue la première destination européenne pour les investissements étrangers dans l’industrie et la R&D. Et des exemples concrets peuvent être cités : MSC (armateur italo-suisse), Toyota, Coca-Cola, Ericsson, AstraZeneca, ….c’est  «8 milliards d’euros vont être investis». (source Le Figaro – 20/01/2020)

Le « Made in France », nouveau vecteur de croissance ?

 

En tout cas de nombreuses cases sont cochées pour contribuer au développement économique et la croissance de l’emploi.

  • Auprès des entreprises étrangères qui profitent de l’attractivité de la France pour venir investir, se développer et profiter de ses nombreux atouts, d’une main d’œuvre qualifiée, de talents et de capacités d’innovation.
  • Auprès des jeunes générations qui peuvent se former et exercer des métiers passionnants dans les entreprises françaises, de la TPE à la l’ETI en passant par les PME (< 250 salariés)
  • Auprès des défenseurs de l’environnement, à la recherche de bonnes pratiques et de comportements eco-responsable qui peuvent consommer local, et réduire l’empreinte carbone.

 

Chez Bergan, nous défendons avec force le « Made in France » par conviction profonde, pour préserver les savoir-faire, soutenir l’emploi, trouver un équilibre pour le développement durable et la qualité de vie en France !

Mais aussi, parce que nous sommes persuadés que nos clients ont tout à y gagner :

Profiter d’un savoir-faire textile d’exception, de prestations et de conseils haut de gamme, indispensables aux établissements dans l’hôtellerie de luxe où la singularité et la personnalisation de l’offre et des expériences offertes à leurs hôtes sont fondamentales.